Vous êtes ici

Logos Ligue 1
Équipe pro

J27. SRFC / AJA : 1-1

11 mar 2012 20:00
Menés dès la 10e minute sur un but d'Oliech, les Rennais, qui ont frappé 29 fois au but, ont longtemps buté sur la défense auxerroise, très regroupée. Mais avec beaucoup d'efforts, les Bretons sont revenus à la marque sur une frappe de Yacine Brahimi à la 66e minute.

Un tir, un but pour Auxerre

Benoit Costil a passé une soirée bien tranquille ce dimanche après midi face à Auxerre. Le portier n'a, pour la plupart du temps, fait qu'observer ses partenaires canonner le but bourguignon. Un seul tir cadré - à la 10e minute - et un but pour l'AJ Auxerre. Un réalisme précoce qui a freiné la marche en avant du SRFC.

Pourtant, les Rennais, grâce à la vitesse de ses joueurs comme Jonathan Pitroipa ou Jirès Kembo ou les passes précises de Yann M'Vila, ont tout fait ce soir pour s'imposer, mais ils n'ont pas été aidés : ni par la providence (trois buts refusés pour hors jeu, un poteau...) ni par la double barrière défensive installée par Laurent Fournier, le coach bourguignon.

" On n'a peut-être pas été assez patient " regrette Yacine Brahimi à la fin du match. En recevant un mal classé, les Rennais connaissaient pourtant le scénario de la rencontre. Ils avaient d'ailleurs travaillé toute la semaine les attaques placées devant des défenses regroupées.

Avec ce but de retard concédé, sur un contrôle raté de John Boye, Oliesh en embuscade ne rate pas sa seule occasion. Le Stade Rennais F.C. offre immédiatement une réponse en se créant trois occasions nettes en moins de dix minutes :
11e, Mevlut Erding, sur une passe en retrait de Jirès Kembo, rate le cadre.
16e, percée, dans un espace réduit, de Jonathan Pitroipa. Le Burkinabé est taclé irrégulièrement aux six mètres par Hengbart qui n'est pas sanctionné par M. Fautrel.
24e frappe enroulée de Jirès Kembo. Sorin détourne.

Entrée réussie de Yacine Brahimi

Déjà en réussite, Auxerre parvient à laisser passer l'orage tant bien que mal. Et lorsque les Rennais trouvent enfin la faille, ils sont à chaque fois en position de hors-jeu.
Menés à la pause, les " Rouge et Noir " n'ont pas plus de réussite en début de seconde. Dès la 48e minute, c'est Jonathan Pitroipa qui touche le montant suite à une superbe passe de Mevlut Erding. Puis, cinq minutes plus tard, l'attaquant turc, d'un retourné aux six mètres, bute sur Sorin, très bon tout au long du match.

La seule autre occasion bourguignonne, mais non cadrée, intervient à la 54e minute. Traoré perfore l'axe puis enchaîne une frappe qui passe au-dessus.

Malgré la pléiade d'occasions, les " Rouge et Noir " ne se découragent pas. Et la rentrée de Yacine Brahimi à la place de Julien Féret est salutaire. Le milieu rennais, quelques minutes après son entrée, place une frappe précise à ras de terre de 25 mètres, sur la gauche du montant de Sorin à la 66e minute.


Dans les vingt dernières minutes, les joueurs de Frédéric Antonetti acculent les Auxerrois dans leur camp. La délivrance est toute proche notamment sur une volée de Tongo Doumbia à la 86e minute, mais n'arrive finalement pas. Le Stade Rennais F.C., applaudi par son public, doit malheureusement se contenter du match nul.