Vous êtes ici

dsc04350_copie.jpg
Équipe pro

Julien Stéphan : « les joueurs ont été consciencieux »

18 mai 2020 18:02

Joueurs et membres du staff se sont retrouvés mercredi au centre d'entraînement Henri Guérin, certes dans des conditions particulières. Julien Stéphan a pu constater le sérieux de ses joueurs pendant le confinement. Les Rouge et Noir sont toujours aussi affûtés. Interview.



Julien, la Piverdière a retrouvé ses résidents cette semaine. Une première étape…
Cette reprise individuelle des joueurs permet de reprendre contact avec le ballon, de se retrouver aussi. Ça permet de partager des moments après la période particulière que l’on a vécue. Ça fait du bien à tout le monde. Après, on respecte un protocole et des règles bien précises.

Les joueurs ont fait ce qu’il fallait pendant le confinement ?
Oui ils ont beaucoup travaillé car ils ont été demandeurs de programmes individuels pour continuer à s’entretenir. Ils sont en bonne forme physique, affûtés et plein de fraîcheur. Ils ont été très consciencieux et professionnels durant cette période.

La reprise se fait dans un cadre bien précis ?
Il a fallu que l’on s’accorde et que l’on communique beaucoup auprès des joueurs avant de se retrouver. Il y a eu beaucoup de travail derrière cette remise en route de la part de tous les services car il y a des protocoles et des contraintes à respecter, et c’est tout à fait logique et normal. Ça a été fait en parfaite symbiose avec tout le monde au sein du club pour permettre aux joueurs de se retrouver et de travailler pendant deux semaines et demie.

Ce seront ensuite les vacances pour les joueurs ?
Oui, et la reprise est prévue le 22 juin.

Le Président Nicolas Holveck est arrivé à Rennes. Vos échanges ont donc repris de visu.
On s’est vu dès lundi. On échangeait déjà tous les jours au téléphone avant son arrivée en Bretagne. On continue de travailler et gérer les différents dossiers en direct. Le dossier recrutement est important. Nous avons des décisions collégiales importantes à mener pour avoir un effectif plus dense, le plus équilibré et le plus performant possible pour la saison prochaine. Il y aura certainement un calendrier où les matches s’enchaîneront tous les trois jours. Il faudra pouvoir performer dans la durée. Pour l’instant, on est qualifiés pour le tour préliminaire de la Champion’s League. Il y a des incertitudes sur les dates du troisième tour de qualification. On se prépare en conséquences.

Troisième place en Ligue 1 Conforama, c’est une nouvelle performance du club !
C’est la fin d’une saison historique pour nous. Le record de points du club a été battu à mi-saison. Le classement est historique. Dans des conditions particulières certes mais on était sur le podium depuis le mois de décembre. Ça faisait trois mois et demi. On était à 1,79 points pris en moyenne par match, ce qui est élevé. C’est une grande satisfaction. Ça nous permet de prendre encore de l’expérience et de continuer à grandir.

Et se qualifier pour l’Europe pour la troisième année consécutive, ce n’est pas anodin…
C’est en effet la preuve d’une réelle évolution, d’une ambition affirmée de se qualifier le plus régulièrement possible pour l’Europe. Après avoir gagné un titre la saison dernière, l’effectif avait été beaucoup modifié. Confirmer avec une troisième place, c’est une réelle performance.

dsc04350_copie.jpg

N’y avait-il pas la curiosité de voir ce que l’équipe pouvait donner jusqu’à la fin ?
En tant que compétiteur, on aurait préféré un verdict de terrain. Il restait dix journées pour pouvoir terminer. Il aurait fallu que la santé de tous soit préservée mais ce n’était pas le cas. C’est une décision sage qui a été prise. Pour les compétiteurs que nous sommes, il y a un peu de frustration. Pour autant il y a beaucoup de joie et de satisfaction d’avoir réalisé une saison historique avec cette belle troisième place. Ce n’est pas usurpé après avoir joué 75% des matches.

Vous allez disputer votre troisième saison avec la casquette de coach de l’équipe professionnelle. Avec de nouveaux challenges ?
L’investissement quotidien nous oblige à nous projeter dans la durée. Je travaille de cette manière. Je suis très heureux d’être au club, très épanoui à Rennes. Je suis soutenu. C’est passionnant de pouvoir travailler de manière collégiale avec tout le monde et de tout faire pour continuer à faire progresser le Stade Rennais. 

L’un de vos entraîneurs adjoints, Jean-Marc Kuentz, a rejoint le staff du RC Strasbourg vendredi. Comment s’est déroulé son départ ?
C’est une demande de sa part que de retourner dans sa région d’origine, là où il a beaucoup d’attache et de repères. Nos bonnes relations avec Marc Keller, le Président de Strasbourg, ont facilité son départ. Il a passé plus de 25 ans dans la région alsacienne. Je suis à la fois heureux pour lui car il va pouvoir retrouver ses proches et sa terre d’origine. Je sais à quel point c’est important de pouvoir travailler là où on a grandi mais je suis un peu triste car on travaillait bien ensemble depuis un an et demi. C’était quelqu’un d’important dans le staff. J’ai respecté sa requête. Je tiens à le remercier pour son investissement. Ce n’était pas simple au départ car il était arrivé avec Sabri Lamouchi et il avait accepté ma demande de poursuivre à mes côtés lorsque j’ai repris l’équipe. Il a été loyal, fidèle et très professionnel. C’est une perte pour nous. C’est quelqu’un, tant que le plan professionnel qu’humain, de fantastique. Il y a un côté de tristesse mais aussi de joie de le savoir heureux de retourner chez lui. 

On vous sait très attaché aux qualités humaines, en plus des compétences des collaborateurs…
Les qualités humaines sont prépondérantes dans un projet collectif. Jean-Marc, c’est du top niveau. Nous sommes à la recherche de son remplaçant.
 

 

#ToutDonner