Vous êtes ici

sans_titre-1_copie_134.jpg
Club

« Le Ballon aux Filles » pour changer les mentalités.

08 mar 2020 10:15

Aujourd'hui, c'est la Journée mondiale des droits des femmes. L’occasion de mettre en lumière le travail du collectif rennais « Le Ballon aux Filles » qui organise chaque année au mois de mai un tournoi de football réservé aux filles.



« LE BALLON AUX FILLES », QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est un collectif rennais composé de bénévoles qui a pris forme lors de la saison 2013-2014. Des joueuses du Cercle Paul Bert Bréquigny Football se réunissent et constatent qu’aux mois de mai et juin de nombreux tournois masculins sont proposés mais pour les féminines, ils se comptent sur les doigts d’une seule main. De là est né « Le Ballon aux Filles ».

Rencontre avec Camille Collet - une des membres actives du collectif avec Tracy Baron et Lucile Gicquel - ancienne joueuse du CPB Bréquigny et joueuse de futsal à l’AS Rennes.



---


Camille, « Le Ballon aux Filles », c’est bien plus qu’un simple tournoi de football.
Il y a deux dimensions, une éducative et l’autre socio-sportive. Pour ne pas reproduire ce qui se fait déjà sur un format plutôt classique, on a voulu favoriser les non-licenciées pour faire découvrir la pratique du football, avec une dimension sociale. On change chaque année de quartier. En amont du tournoi, nous organisons aussi plusieurs actions de sensibilisation dans les collèges sur des sujets comme l’égalité filles-garçons dans le sport, etc. Nous sommes accompagnées par « Liberté Couleurs », une association rennaise de prévention des conduites et comportements à risques chez les jeunes. Le cercle Paul Bert nous soutient aussi grâce à son réseau et sa logistique.

Preuve une fois de plus que le sport est un élément d’intégration sociale, un outil pédagogique aussi…
Des études montrent qu’au niveau des quartiers, il y a de plus grandes difficultés d’accès au sport, encore plus quand on est une fille. On veut bousculer les lignes. On essaie d’aller vers elles. Peu importe le niveau, que l’on soit habile ou pas avec les pieds, c’est un tournoi de découverte et de partage autour du foot sous un aspect ludique. On limite le nombre de licenciées par équipe. De 10h00 à 15h00, c’est pour les 10-15 ans, et de 16h00 à 20h00 pour les 16 ans et plus. C’est un événement qui réunit environ 80 filles.

Les idées reçues sont encore nombreuses autour du football féminin ?
On cherche à sensibiliser par le discours et par l’action. Il y a encore des préjugés autour des filles et du football. Ça peut être lié à un manque de confiance ou de niveau du côté des filles. Ce type de tournoi permet à celles qui n’osent pas de pratiquer et de voir par la suite si ça suscite une envie plus régulière de jouer au football. On permet ce premier pas. Chaque année après le tournoi, des filles intègrent un club.

Pour faire bouger les choses et casser les préjugés, il faut également inclure les garçons dans la boucle. Nous les encourageons à venir nous donner un coup de main le jour J en tant que bénévole pour mettre en place les terrains, arbitrer ou animer des ateliers. On avance ensemble.

On constate globalement un engouement grandissant autour du football féminin, grâce aussi à la Coupe du Monde qui s’est tenue en France l’été dernier. Il y a encore de belles choses à faire.

dqsfdsq.jpg

Rejoignez la page Facebook pour vous tenir au courant de l’actualité du collectif et connaître la date du prochain tournoi.

 

 

 

#ToutDonner