Vous êtes ici

dsc03225_copie.jpg
Academie

Mathis Picouleau : « On sait à quel point ces déplacements peuvent être compliqués »

15 oct 2019 16:54

Capitaine et buteur lors du premier match de Youth League face à Brodarac, Mathis Picouleau ne sait pas vraiment à quoi s’attendre pour le prochain round en Serbie. Néanmoins, il pourra s’appuyer sur son expérience acquise avec les Équipes de France jeunes.



Mathis, vous avez entretenu le suspense il y a deux semaines… (victoire 2-1 à la Piverdière)
C’était un match assez fermé contre une équipe de Brodarac qui évoluait avec un bloc bas. Dans ce cas, il faut garder l’idée que l’on va réussir à marquer avec notre philosophie. C’était mal parti mais on a continué avec les mêmes principes. On a mis du temps à marquer mais le plus important est d’avoir gagné et pris un avantage avant le match retour.

Tu n’as donc pas été surpris par l’adversité ?
J’ai environ une trentaine de matches en Équipe de France, j’ai déjà connu ce type de matches. Si ce n’est pas tout à fait comparable avec le niveau international, il est quand même un cran au-dessus. Ça reste des matches importants dans notre jeune carrière.

Contrairement au championnat, la Youth League c’est l’inconnu ?
On est plusieurs internationaux dans l’équipe. On a connu de nombreux matches contre des équipes et joueurs étrangers. Ça nous a aidés. Le match retour sera différent. On sait à quel point ces déplacements peuvent être compliqués même si on est supérieur à l’adversaire.

Tu as remis ton équipe sur les rails d’une belle frappe du gauche. Heureux d’avoir été décisif ?
Cela faisait plus d’un an que je n’avais pas marqué dans un match officiel. C’est un but qui a fait du bien à tout le monde. On est quand même allé chercher la victoire dans la difficulté. Marquer à la 83ème et 96ème, ça procure forcément plus d’émotions, ça soude un groupe.

Que représente la Youth League pour toi ?
C’est le plus haut niveau dans notre catégorie d’âge. C’est une compétition qui peut nous permettre de grandir plus vite. C’est formateur. On est là pour apprendre. On veut gagner le match retour avec l’espoir d’aller le plus loin possible dans cette aventure. Et en tant que Rennais, c’est une fierté de jouer pour le Stade Rennais. Je suis au club depuis que j’ai dix ans.

Comment allez-vous préparer ce déplacement ?
Avec la N3 on joue contre Dinan samedi et les U19 se déplacent à Vannes. On va vraiment se projeter sur le match à partir de dimanche. Le staff va mettre un protocole de récupération pour que l’on soit prêt physiquement mercredi. Lundi, on a aura un entraînement et on prendra la direction de la Serbie mardi.

Quelle peut être la principale difficulté lors de ce match retour ?
On sera sur un terrain inconnu mais pour l’instant nous sommes qualifiés. Ils devront faire le jeu, ça peut être bénéfique pour nous.

dsc03225_copie.jpg


Premier tour de la voie des champions nationaux – match retour
FK Brodarac / Stade Rennais F.C.
Mercredi 23 octobre – 17h00
Sports Center of FA of Serbia – Stara Pazova
#FKBSRFC

 

 

#ToutDonner

 

 

 

 

Dans la même catégorie