Vous êtes ici

SRFC / Bordeaux
Équipe pro

Quelle victoire !

06 fév 2010 23:00
Le Stade Rennais F.C. tient son match référence ! Les Rennais ont frappé fort ce samedi soir en marquant 4 buts face au leader Bordeaux et en s'imposant avec deux d'écarts. Un grand cru !

Le Stade Rennais F.C. a frappé fort ce samedi soir. Les Rennais ont maîtrisé collectivement la renconte et infligent une correction au leader Bordeaux qui n'avait jamais encaissé 4 buts depuis le début de la saison. Les joueurs de Frédéric Antonetti ont rapidement mené à la marque. Redoublement de passes, jeu long, jeu court... Les Rennais ont brillé par leur jeu en mouvement, toujours orienté vers l'avant. Bordeaux est bien revenu à 3 à 2 grâce à son point fort, les coups de pieds arrêtés, mais le Stade Rennais F.C. était plus fort. C'est Asamoah Gyan qui enfonce le clou, d'un frappe enroulée dès 25 mètres, les Girondins pourtant invaincus depuis la 14e journée.


LE RESUME :

Dès le début du match, les Bretons répondent présents. Sur une lancée de Chamakh, Kader Mangane démontre par un tacle parfait et autoritaire que les Bordelais n'ont rien à faire dans le camp breton.
En attaque, les Bretons déterminés jouent rapidement vers l'avant et cela paye dès la 4e minute :
Sur une récupération de ballon, Ismaël Bangoura donne à Jimmy Briand couloir droit. Le Rennais, en passeur génial, ouvre sur Sylvain Marveaux, oublié par les Girondins. Le Rennais, lancé à pleine vitesse, n'est pas rattrapé et fusille Carrasso 1à 0 !

Menés au score, les Girondins se heurtent à des Rennais proposant une qualité de jeu exceptionnelle. Bordeaux, nerveux, craque une deuxième fois à la 17e minute : Jérôme Leroy s'infiltre sur la droite du but et centre en première intention. Sylvain Marveaux récupère et est irrégulièrement taclé par Plasil ! Jimmy Briand, qui se retrouve en face à face avec Carrasso, le portier de l'équipe de France qui l'avait blessé, se charge de la sentence et double la mise pour le Stade Rennais F.C.

Collectivement impressionnants , les Bretons sont aussi à l'aise individuellement comme le montre Ismaël Bangoura. Le Guinéen, sur le couloir gauche, efface Ciani d'un passement de jambes puis arme une frappe enroulée du pied droit qui oblige Carrasso à une parade réflexe devant son but !

Dans le jeu aérien et sur les coups de pieds arrêtés, Nicolas Douchez et les Rennais tiennent parfaitement tête aux Bordelais.
Au fil des minutes, Bordeaux installe son emprise sur la rencontre et récupère très vite le ballon. Mais Nicolas Douchez, à l'image de toute l'équipe, réalise un grand match. Le portier rennais par trois fois et dans des registres différents, montre qu'il fait partie des meilleurs gardiens de France : D'abord à la 30e minute sur une frappe à ras de terre de Gouffran puis sur un coup franc rentrant de Gourcuff et enfin à la 36e minute suite à un corner, Gouffran à nouveau, en pivot, oblige le portier rennais à détourner du bout des pieds en corner.

Au retour des vestiaires, les Rennais ne laissent aucun répit à leur adversaire. Dès la 47e minute, le Stade Rennais F.C. est à nouveau à l'attaque. Jimmy Briand, servi côté gauche, décale Jérôme Leroy. Le milieu rennais, en première intention, joue pour Ismaël Bangoura, auteur lui aussi d'un grand match. Le Guinéen arme une sublime frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Carrasso !

Bordeaux a la possession de balle mais se livre aux contres attaques bretonnes. L'axe Sylvain Marveaux, Jérôme Leroy, Ismaël Bangoura fait des ravages. 59e minute, Marveaux, lancé dans le dos de la défense adverse et échappe au tacle de Chalmé. Le Breton a tout le temps pour armer sa frappe ou transmettre à Jérôme Leroy seul au point de pénalty. Mais il choisit d'enrouler son tir à ras de terre, qui passe juste devant la ligne de but !

Trop gourmands, les Rennais voit Bordeaux revenir à la marque sur deux coup francs : D'abord, Gouffran reprend le cuir de la tête à la 64e minute et réduit la marque à 3 - 1. Puis cinq minutes plus tard Wendel, sur un coup franc " junihesque " relance le match à 3-2.

Mais alors que le public rennais voyait Bordeaux se relancer, Frédéric Antonetti fait rentrer Asamoah Gyan à la 77e minute.
Coaching payant. Une minute après son entrée, le Ghanéen, dos au but et seul face à trois défenseurs girondins, élimine d'un petit pont Planus et enchaine par une frappe pure des 25 mètres. Carrasso la touche mais pas suffisamment !

Ce nouveau but rennais donne un coup au moral et aux ambitions des Girondins qui conservent la possession mais ne se montrent plus dangereux jusqu'au coup de sifflet final.

Bravo aux Rennais qui montrent ce soir qu'ils ont les qualités pour battre n'importe quelle formation de L1. Au classement, les Rennais, 7e à deux points de la 4e place se rapprochent un peu plus du très haut de tableau.