Vous êtes ici

mathieu.jpg
Academie

Romain Ferrier : « il ne faudra pas faire preuve de suffisance »

10 déc 2018 18:52

Dimanche à 14h30, les U19 du Stade Rennais F.C. débuteront leur aventure en Coupe Gambardella sur le terrain du FC Nantes. En tête de leur championnat, les Rouge et Noir feront figure de favoris face à des Nantais revanchards, défaits 1-5 chez eux il y a un mois.



Romain, le Stade Rennais F.C. entre dans le vif du sujet dimanche…

Ce qui est bizarre, c’est que l’on termine l’année 2018 avec le premier tour de Gambardella. Habituellement, c’était le premier match du mois de janvier. On a commencé la phase retour du championnat le week-end dernier (ndlr : victoire 3-0 face à Châteauroux). Je sais que les joueurs sont très concernés par cette coupe.

Quelle a été ta réaction lors du tirage ?
Je me suis dit : « Ce n’est pas possible ! » En terme de tirage, il y a deux options. Soit on se dit : « On affronte une grosse équipe et on entre directement dans le vif du sujet » ou « c’est peut-être le plus mauvais tirage que l’on pouvait avoir. En plus, on jouera à l’extérieur ».

Sens-tu l’excitation monter au sein du vestiaire ?
Il y a toujours une émulation car les jeunes veulent se jauger. Il y a une sorte de rivalité française. C’est un moyen de faire parler d’eux et du club dans une grande compétition nationale tout simplement.

Le match de championnat remporté 5-1 contre Nantes il y a un mois est une bonne base de travail pour préparer cette rencontre…
On va s’appuyer là-dessus même si l’équipe qui débutera ne sera peut-être pas la même qu’il y a un mois. On finit bien l’année mais on repart de zéro sur cette compétition. Il y a de la qualité dans les deux camps. Évidemment, nous avons la confiance mais nous restons très vigilants car on sait qu’il y a un parfum de revanche. Il va falloir être très concentré pour faire un gros match.

La dernière confrontation n’était pas une rencontre comme les autres…
Le contexte du match avait été spécial avec la présence de la Brigade Loire au stade Marcel Saupin. Il y avait plus de 2.000 supporters nantais. La sécurité avait été renforcée, c’est quelque chose que les joueurs découvraient. Force est de constater que ça ne les a pas inhibés, au contraire. On avait fait un match plein là-bas.

12 victoires, 1 nul, 1 défaite, le Stade Rennais F.C. part-il favori ?
Favori, je ne sais pas car on joue à Nantes qui a un bon centre de formation. Le premier round était pour nous mais comme je l’ai dit, on remet les compteurs à zéro. C’est une autre compétition, tout se joue sur un match. La finalité n’est pas la même. Mon travail est de surfer sur la confiance car on ne peut pas négliger ce qui a été bien fait auparavant. Il faut s’en servir mais il ne faudra pas faire preuve de suffisance.

Beaucoup de joueurs ont connu l’aventure 2017. Est-ce un avantage ?
L’expérience a été amère la saison dernière puisqu’on s’est fait sortir en huitième de finale face à Troyes, à l’époque futur gagnant de la compétition. C’est un match que l’on avait bien préparé mais on n’avait pas été assez efficaces. Nous avions eu les occasions, on devait l’emporter. On n’avait rien à envier sur ce match puis on s’est fait sortir aux tirs au but. Beaucoup de garçons ont connu cette expérience et j’espère qu’ils vont s’en servir. Le moindre détail comptera. On apprend toujours de ses erreurs ou de ses mauvaises expériences.

mathieu.jpg

légende photo : Mathis Picouleau

---

64ème de finale de la Coupe Gambardella Crédit Agricole
FC Nantes / Stade Rennais F.C.
Dimanche 16 décembre – 14h30
Stade Marcel Saupin


#ToutDonner

 

Dans la même catégorie