Vous êtes ici

ASSE / SRFC : les photos
Équipe pro

ASSE / SRFC : 0 à 0 score final

19 jan 2010 22:00
A Saint-Etienne, les Rennais ont nettement dominé leur adversaire mais ont buté sur une équipe stéphanoise bien regroupée.


Frédéric Antonetti souhaitait voir son équipe conquérante à l'extérieur. Ce fut le cas, les Bretons ont livré, dans le jeu, une belle copie monopolisant le ballon pendant les trois quarts de la rencontre. Malheureusement, ils ont manqué un brin de réalisme ou de chance comme Sylvain Marveaux qui a frappé sur le poteau. Frédéric Antonetti et ses joueurs peuvent nourrir quelques regrets...

LE MATCH :

Face au pressing rennais et au bon travail des trois milieux récupérateurs, Yann Mvila, Fabien Lemoine et Alexander Tettey, les Stéphanois peinent à remonter le ballon et se contentent d'attendre les Bretons dans leurs 30 derniers mètres. C'est sur un corner rentrant tiré par Sylvain Marveaux à la 20e minute que les joueurs de Frédéric Antonetti par l'intermédiaire de Kader Mangane, sont tout proche d'ouvrir le score.

Marveaux frappe sur le poteau
En difficulté dans le jeu, les Verts ne sont pas loin de craquer suite à un festival de Sylvain Marveaux à la 24 e minute de la partie.
Le Rennais perfore couloir gauche la défense stéphanoise en éliminant dans un petit espace deux stéphanois. Le Breton rentre dans la surface et enchaine une frappe du droit qui termine sa course sur le poteau de Janot.

A la demi-heure de jeu, St Etienne sort la tête de l'eau mais ne réagit que timidement. Les " Rouge et Noir " tiennent la possession du ballon mais ne parviennent pas à se mettre en position de tir jusqu'à la mi-temps.


Dès le retour des vestiaires, les Rennais se montrent dangereux sur une reprise spontanée de Moussa Sow bien repoussée par Janot. Le Stade Rennais F.C. monopolise le ballon sans parvenir à ouvrir le score. Saint-Etienne qui peine à s'approcher du but breton n'est pas plus dangereux qu'en première période jusqu'au dernier quart d'heure.

A la 83e minute, les Rennais en contre, ont une nouvelle possibilité. A la finition, Ismaël Bangoura rentré à la place de Jimmy Briand côté droit tente sa chance mais sa frappe croisée passe à côté.

En toute fin de match, les Bretons ont une grosse frayeur. Nicolas Douchez qui n'a pas eu grand-chose à faire, sauve son équipe à deux minutes de la fin. Suite à une percée couloir gauche, Sanogo, presqu'au six mètres arme une frappe lourde. Le portier rennais parvient à fermer les jambes et sort ce ballon in extremis.

Cette parade permet aux Rennais de conserver leur cage inviolée jusqu'au coup de sifflet final.

Dans la même catégorie