Vous êtes ici

447a2104.jpg
Portrait

Avec Martine et Didier, le bonheur est au Stade !

05 aoû 2021 12:30

Retour des portraits de bénévoles de l’Académie avec notre 4e volet. À la ville comme à la Piv’, Martine et Didier Ricq sont unis pour la vie. Une aventure bien sûr teintée de Rouge et Noir. Vous les retrouverez bientôt à la buvette de la Piverdière lors des matchs des jeunes.



Ils fêteront leurs 45 années de mariage au mois d’octobre, Didier et Martine sont une autre preuve que le Stade Rennais F.C. c’est bien souvent une affaire de famille. Une histoire de deux supporters des Rouge et Noir qui ont croisé leur regard il y a 47 ans. « On s’est rencontrés sur notre lieu de travail en 1974, à l’abattoir de Rennes » explique Martine. Commence alors une belle aventure, ils ne se quitteront plus. « J’ai fait partie de l’équipe féminine de hockey sur gazon au Stade Rennais quand j’étais jeune. Didier me suivait lors des matchs et des déplacements. » Lui aussi a porté les couleurs rennaises, « j’ai joué quatre ans au Stade Rennais, en minimes et cadets. On jouait sur les terrains stabilisés près du Parc des Sports. J’ai même eu l’honneur de jouer avec Pierrick Hiard. On aime bien le foot et on a toujours suivi le Stade Rennais, depuis tout petit. On a connu les tribunes en bois. »

De leur union, trois enfants. Ils ont grandi, ont fait leur vie, Martine et Didier ont alors été des supporters encore plus engagés, à la buvette du club de supporters « Les Socios » jusqu’à devenir respectivement secrétaire-trésorière de l’association et Vice-Président. En 2012, ils sont contactés par Loïc Lambert, ancien responsable de la section amateurs du club, qui cherche à créer une buvette en bord de terrain. « Ça s’est fait par l’intermédiaire d’un commercial qui a travaillé avec notre fiston, lui-même ancien commercial au Stade Rennais » précise Martine. Bientôt dix ans, qu’ils partagent leur énergie, leur chaleur et leur bonne humeur à la buvette qui borde le terrain « National » de la Piverdière. « C’était une demande des parents qui, l’hiver, souhaitaient avoir un petit café. Beaucoup de réserves pros n’ont pas de buvette. On a même des habitués des équipes adversaires qui viennent nous voir. On est fidèles et on essaie de faire progresser la structure tous les ans » ajoute Martine. « L'équipe réserve attire beaucoup de monde. Quand la TA de Rennes vient jouer, on sait qu’il va y avoir du passage. » Dix minutes avant que soit sifflée la mi-temps « il ne faut pas avoir les pieds dans le même sabot ».

Impliqués, responsables, ils ne comptent pas les heures et prennent les choses à cœur. « On gère la buvette comme si c’était notre société. On fonctionne comme les clubs amateurs. On est autonomes. Les bénéfices sont reversés à la section amateurs. Le club nous fait confiance » ajoute-t-elle. « Mais en restant dans la qualité. Je ne veux pas mettre n’importe quoi. » « Oui, nous on fait du vrai café ! » tient à préciser Didier. En bons Rennais, ils sont aussi les garants d’une tradition culinaire. « Nos galettes sont faîtes par un artisan dans la nuit qui précède le match et on se fait livrer à 6h du matin à notre domicile. Vous pouvez être sûr qu’elles sont fraîches. » Didier : « On s’est aussi mis aux sandwichs car on nous le demandait. On fait les frites quand il y a des grosses manifestations. » Des évènements grisants où leur savoir-faire et leur savoir-organiser ont été plusieurs fois éprouvés. « On aime bien les gros rendez-vous. On nous a fait confiance pour la Piv’Cup, la Youth League et la Journée des Abonnés. » Et même la réputée Danone Nation Cup en 2016 et 2017. « Là c’est un gros morceau, c’est 1.700 personnes. Il fallait coordonner 16 personnes sous le chapiteau. On a tout géré de A à Z. On était très heureux d’avoir réussi cet évènement, on avait eu les félicitations des organisateurs. » se souvient-il.

Le couple ne laisse que peu de place à la flânerie. Martine : « C’est prenant, c’est presque tous les week-ends ! » Caler des réunions de famille devient parfois un casse-tête pour Didier : « Ne bougez pas, on prend le calendrier, on va vous dire » plaisante-t-il. Désormais, tous deux n’espèrent qu’une chose après les 18 mois de crise sanitaire qui les ont éloignés du comptoir, que le train-train du SRFC reprenne très vite et ainsi retrouver au QG leur collègue André et l’autre binôme, Géneviève et Claude (Monsieur Galette), avec qui ils sont aussi devenus amis. « On part même en vacances ensemble ! » Quand on vous dit que le Stade Rennais F.C. est une grande famille…


__________


Les précédents portraits :
n°1 - Amand, toujours 20 ans !
n°2 - Eddy Capitaine, enfant de la vilaine estampillé SRFC !
n°3 - Jérémy, le grand frère !