Vous êtes ici

Monaco / SRFC : les photos
Équipe pro

J11 : Monaco / SRFC : 1 à 0 score final

16 déc 2009 21:00
Pour le compte de la 11e journée en retard de Ligue 1, le Stade Rennais F.C. s'incline sur le plus petit des scores face à une formation monégasque ultra-réaliste. Brisés dans leur élan par Park à la 20e minute de jeu, les Rennais vont désormais se concentrer sur la réception de Paris.

Malgré une belle entame de match, les Rennais se sont fait surprendre contre le cours du jeu. C'est le Coréen Park, esseulé au deuxième poteau, qui reprend une déviation de la tête de l'ancien rennais, Sébastien Puygrenier. En seconde période, Monaco a su faire le dos rond pour conserver son avantage au score face à des Rennais très pressants. Les "Rouge et Noir" reçoivent Paris samedi prochain.

LE MATCH :
Décevants le week-end dernier à Nancy, les " Rouge et Noir " démarrent bien leur entame de match. 3e minute de jeu, Sylvain Marveaux, l'homme en forme, remet acrobatiquement le ballon pour Jérôme Leroy. La reprise des 20 mètres file au dessus de la barre. Cinq minutes plus tard, c'est Jires Kembo-Ekoko qui oblige Ruffier à se montrer vigilant en interceptant le cuir.

Dans un stade de Louis II qui sonne creux, les Rennais ont la possession de balle mais les Monégasques ouvrent le score contre le cours du jeu. 20e minute, Nenê se charge de frapper un coup-franc dévié par Puygrenier pour Park seul au deuxième poteau. Une offrande que le Coréen ne manque pas en reprenant de l'intérieur du droit.

Monaco / SRFC : 1 - 0 (Park 20e)

L'ouverture du score désuni le collectif breton. Stéphane Ruffier, le portier des " Rouge et Blanc ", n'a eu à s'employer qu'une seule fois lors de la première demi-heure. Monaco gère son avantage au tableau d'affichage alors que les Rennais, qui veulent revenir, s'exposent aux contres. La seconde frappe cadrée des Rennais n'intervient qu'à la 39e minute grâce à Jires Kembo-Ekoko. La fin de la première période est rennaise mais les hommes d'Antonetti ne concrétisent pas leur domination.


Avec une possession de balle de 54% lors de la première mi-temps, les Rennais ont les moyens de déstabiliser le onze monégasque. Mais les hommes de Frédéric Antonetti sont en manque de solutions. La faute à des adversaires performants dans la récupération du ballon.

53e minute, Kader Mangane empêche Park de briller une seconde fois. Le Sénégalais tacle parfaitement le Coréen qui s'apprêtait à défier Nicolas Douchez. Dans les instants qui suivent, Jimmy Briand entre à la place Moussa Sow en pointe. Alexander Tettey remplace Bruno Cheyrou qui a joué 37 ballons en une heure de jeu.

Fidèle aux consignes de leur entraîneur, les Monégasques sont bien en place. Peu d'espaces s'offrent aux Rennais. Dernier changement pour le SRFC, Ismaël Bangoura prend la place de Jires Kembo-Ekoko.

Le SRFC insiste...
69e minute, Jimmy Briand se procure sa première occasion franche. A la réception d'un centre d'Ismaël Bangoura, l'international français saute plus haut que tout le monde mais ne peut cadrer. Les Rennais posent le pied sur le ballon mais c'est un ancien pensionnaire du Centre de formation qui empêche les " Rouge et Noir " de conclure leurs offensives. Sébastien Puygrenier interrompt chaque action ! 78e minute, c'est encore lui qui repousse une frappe de Sylvain Marveaux.

L'ASM fait le dos rond !
Monaco campe dans sa surface. Rennes continue de construire. 89e minute, Kader Mangane, présent aux avant-postes loupe la balle de l'égalisation. De la tête, le défenseur rennais ne parvient à dévier le ballon de Sylvain Marveaux au point de pénalty. Monaco s'impose 1 à 0 et brise par la même occasion la série rennaise de quatre matchs sans défaite.

Dans la même catégorie