Vous êtes ici

J12 - SRFC / Lyon : les photos
Équipe pro

Le Stade Rennais F.C. domine le derby breton

20 nov 2010 21:00
Dans une ambiance des grands soirs, le Stade Rennais F.C. s'impose sur ses terres 2 buts à 1 face à Brest. Deux frappes superbes signées Kembo (39e) et Leroy (82e). Grougi à la 90e minute sur pénalty réduit la marque pour le Stade Brestois.

Un stade plein à craquer, des " gwen ha du " flottants dans les tribunes, un public présent et une victoire rennaise pour clore le tout. La soirée fut belle au Parc des sports de la route de Lorient. Elle est d'autant plus belle qu'elle permet aux " Rouge et Noir " d'être co-leader au classement (avant le match de Montpellier).

Une première mi-temps complètement rennaise
Après un premier quart d'heure timide où les " Rouge et Noir " prennent la température du derby, les joueurs de Frédéric Antonetti montent peu à peu en puissance et réalisent une des meilleures premières mi-temps depuis le début de la saison. La première véritable alerte intervient à la 18e minute sur une tête au second poteau du capitaine rennais et finistérien Romain Danzé.
Si Brest subit le jeu, le Stade Rennais F.C. reste néanmoins prudent dans ses offensives. Tactiquement, les Rennais attaquent par un jeu direct en profondeur avec Stéphane Dalmat dans le rôle d'accélérateur de jeu et Sylvain Marveaux couloir gauche rentrant dans l'axe du terrain. Ce schéma de jeu établi par Frédéric Antonetti gêne les Brestois peu en vue en première période. A la 23e minute, suite à une belle combinaison rennaise, Kevin Théophile Catherine rentre dans l'axe et sert Jirès Kembo. Le Rennais donne le tournis à son adversaire et frappe au but. Elana détourne.

Puissance, vitesse... la pression rennaise se fait de plus en plus forte et la sanction ne tarde pas. A la 39e minute, Jires Kembo, virvoltant, tout au long du match, percute plein axe. La défense s'écarte avec l'appel de Montano. Kembo décide alors de tenter sa chance et d'une frappe superbe ouvre le score pour le Stade Rennais F.C.

Une fois l'ouverture du score, les Rennais se montrent plus attentistes. Brest, habitué à jouer le contre, est dans l'obligation de prendre le jeu en main. Les Finistériens, jamais abattus sont plus dangereux en seconde période notamment à la 70e minute : Roux suivi de près tout au long du match par la charnière centrale, part dans la profondeur et frappe à ras de terre obligeant Nicolas Douchez à capter en deux temps le cuir.

Mais les Rennais, sérieux tiennent bon et enfoncent le clou à la 82e minute. Brest laisse des espaces, Victor Montaño en profite et sert Jérôme Leroy (entré la place de Sylvain Marveaux à la 55e minute) qui rentre dans la surface de réparation lancé et loge une frappe superbe dans la lucarne d'Emana.

Le Stade Rennais F.C. en patron gère tranquillement la fin de match jusqu'à la 90e minute où Rod Fanni commet une faute sur Roux. Grougi transforme le pénalty.

La réduction du score est anecdotique, les Rennais, comme il y a 20 ans lors du dernier derby, s'imposent face à Brest et remontent à la 2e place au classement.