Vous êtes ici

sans_titre-1_copie_187.jpg
Sélections

Nos champions racontent leur Euro !

06 juil 2022 09:18

En venant à bout des Pays-Bas (2-1) il y a un peu plus d’un mois, trois Rennais ont été sacrés champions d’Europe U17 avec l’Équipe de France. Jeanuël Belocian, le capitaine Mathys Tel et Désiré Doué reviennent sur ce moment inoubliable.



447a2745_copie.jpg

Jeanuël Belocian, défenseur :

« Au départ, on était tous concentrés sur un objectif : se qualifier pour les quarts de finale. Une fois que l’on a passé cette étape, on s’est dit pourquoi pas gagner le tournoi. Tout n’a pas été facile car on a joué de grosses équipes qui pratiquaient un bon football. Il a fallu mettre les bouchées doubles pour gagner. Remporter la finale, c’était magnifique. Les cinq dernières minutes ont été longues. On a pris un but à la fin mais il a été sifflé hors-jeu. Je me suis pris la tête avant de savoir qu’il y avait hors-jeu. C’était une expérience exceptionnelle à vivre. À la fin, on s’est dit que l’on avait vécu un truc de fou. Les liens se sont resserrés sur et en dehors du terrain. On a créé une famille avec cette sélection.

Pour aller loin dans ce genre de compétition, il faut toujours penser que l’on est un groupe. Il y a certes de la concurrence mais il faut rester fort, tous ensemble. Le coach a fait confiance à tout le monde.

C’est une belle ligne au palmarès. En revanche, il faut garder les pieds sur terre et continuer à avancer. On est encore jeune, on a de la marge. Pour aller au plus haut niveau, il faut continuer de progresser en écoutant les coachs à l’entraînement, en respectant les coéquipiers et les adversaires. C’est comme cela que l’on va avancer. OK, c’est bien le niveau international mais c’est le club qui nous aide tout au long de l’année. Il est très important, il faut le respecter. On sera peut-être plus attendus désormais, donc il ne faut clairement pas s’enflammer. »



447a2745_copie.jpg

Mathys Tel, attaquant :

« La préparation a été très courte mais dès le départ on était ambitieux avec cette envie d’aller très loin. En travaillant dur et en respectant toutes les équipes, on y est parvenus. Avec humilité et exigence, on a enchaîné les victoires. On a su être à la hauteur des attentes, ça a payé. Ce sacre de champion d’Europe est magnifique. On ne peut pas dire que les premiers matchs ont été faciles mais on a respecté nos adversaires en jouant sérieusement et en appliquant les consignes du coach. C’est ce qui a fait notre force. Les scores nous ont été très favorables puis petit à petit ils se sont resserrés. Il y a eu des matchs compliqués où nos adversaires ont bien su jouer les coups. Je ne m’attendais pas à une si grande intensité dans cette compétition. Ça allait vite, ça courrait vite. On a eu de bons rapports de force mais on a su prendre les choses positivement. On est toujours repartis de plus belle.

On est très heureux, on a bien fêté ce titre. C’est quelque chose qui restera gravé dans nos mémoires mais nous sommes déjà passés à autre chose. On prépare sérieusement la saison à venir pour atteindre de nouveaux objectifs et apprendre encore.

Avoir le brassard n’a pas vraiment changé grand-chose. C’est peut-être une pression supplémentaire mais elle est positive. Il y a toujours eu l’envie et le besoin d’aider les coéquipiers. L’ambiance était très bonne, il n’y a jamais eu de clan. Tout le monde s’entraidait. J’ai adoré travailler avec ce groupe.

Le Stade Rennais est réputé pour son centre, trois joueurs de l’Académie qui remportent le championnat d’Europe, c’est beau. Le travail qui est fait au club est énorme. Ça s’est vu sur le terrain. Ce titre renforce la réputation du club en termes de formation. »



447a2745_copie.jpg

Désiré Doué, milieu de terrain :

« J’avais vraiment hâte de débuter cette compétition. On n’a pas la chance de jouer un Euro tous les ans. C’était beaucoup de joie de pouvoir y participer. Le groupe était dans le même état d’esprit. On est tous partis conquérants et sûrs de nos forces avec cette idée de remporter le championnat d’Europe. La détermination était grande. Au fur et à mesure, l’ambition était grandissante. On connaissait nos qualités, celles des joueurs à chaque poste. Même les joueurs moins susceptibles de jouer étaient concernés et prêts. L’état d’esprit, c’est ce qui a fait la force du groupe. Ça s’est ressenti sur et en dehors du terrain. Entendre le coup de sifflet final et de se dire qu’on est champions d’Europe, c’est extraordinaire. Toute la pression retombe et ce n’est que du bonheur, on saute partout. C’est le plus beau moment.

C’est une grande fierté de porter ce maillot tricolore. Ça met une pression au début et c’est normal, c’est pareil pour tous les joueurs qui le portent. Au fur et à mesure, on s’imprègne de ce maillot et on fait de grandes choses avec. Tous les matchs n’ont pas été parfaits mais on a rempli les objectifs. On a fait de très belles choses mais maintenant il faut savoir se remettre en question. Le staff du Stade Rennais, celui de l’Équipe de France et nos entourages nous aident à le faire.

On a eu la chance de partir en sélection à plusieurs, trois Rennais. C’est plus facile pour s’intégrer dans un groupe je pense. On a su aider ceux qui étaient seuls, les prendre avec nous pour créer cette bonne entente collective.

Entre les matchs avec les U19, la réserve, les entraînements avec l’équipe professionnelle et les sélections, la saison a été chargée mais on a quand même pu bien récupérer. La pause estivale nous a fait du bien. Avec le staff médical et les préparateurs physiques, on est bien pris en charge. On repart frais pour cette préparation d’avant-saison. On est prêt à tout donner avec le Stade Rennais F.C. »