Vous êtes ici

dsc05117_copie.jpg
Academie

Pierre-Emmanuel Bourdeau : « s’accrocher le plus longtemps possible »

18 aoû 2022 17:50

En terminant première de N3 la saison dernière, l’équipe pro2 du Stade Rennais F.C. va découvrir un niveau bien supérieur cette saison. Face à des joueurs plus costauds, plus techniques, plus malins et plus expérimentés, le football demandé par Pierre-Emmanuel Bourdeau sera encore plus exigeant. Comment l’entraîneur rennais aborde-t-il cette saison « découverte » ? Entretien.



Pierre-Emmanuel, serez-vous dans l’inconnu samedi ?
C’est un championnat que l’on ne connaît pas, que l’on n’a pas vécu en tout cas mais on le connaît car on a vu des matchs le staff et moi. On sait à quoi s’attendre, c’est un championnat où le niveau monte profondément, intensément. On sait que ce sera beaucoup plus compliqué que celui de l’an dernier. On espère que ce ne sera pas trop difficile pour continuer à faire grandir nos garçons dans la confiance. C’est la question que l’on peut se poser et qui est légitime au vu de la jeunesse de notre effectif et du niveau qui nous attend dans quelques jours.

En quoi ce sera plus dur ?
Le championnat de National 2 est composé de garçons qui ont un passif important en général, qui pour beaucoup ont connu les centres de formation et même des niveaux supérieurs. Ce sont des footballeurs qui s’entraînent tous les jours. Aujourd’hui, ce niveau est très bien organisé. Il y a de la compétence partout, le niveau augmente. Ce sera à nous d’exister là-dedans. On va essayer de performer malgré tout, même si on sait que ce ne sera pas si simple que ça.
 

« C’est le comment gagner et le comment performer qui doit nous intéresser. »


Le niveau complique-t-il cet équilibre entre la performance et la progression du joueur ?
C’est la difficulté. On espère qu’il y aura tout de même des résultats. On sait que la confiance des joueurs est importante dans leur parcours pour qu’ils puissent s’exprimer de la meilleure des façons qu’il soit, en optimisant leur potentiel et leurs ressources. La compétition prend beaucoup d’importance pour eux mais il ne faut pas qu’elle prenne le pas sur leur progression, même si on forme des compétiteurs. Il faut trouver le juste équilibre entre tout ça pour que les joueurs continuent de s’exprimer, prennent des initiatives dans le jeu. Ils doivent avoir le résultat en tête mais ça ne doit pas les animer constamment. C’est le comment gagner et le comment performer qui doit nous intéresser.

Vous ne cherchez pas à les faire progresser plus vite dans ce championnat ?
On est dans le développement, nous ne sommes pas dans la surcharge. On travaille fort la semaine mais l’objectif n’est pas de les amener à la casse. C’est un championnat qui va effectivement leur demander plus sur le plan athlétique, et davantage d’exigence. On espère qu’ils pourront accepter la charge supplémentaire requise en N2.  

Côté staff et entraîneur, ce championnat va-t-il changer la façon de travailler ?
Ça change peut-être un peu notre façon d’aborder les matchs. Chaque match a son histoire mais la saison passée on était une équipe qui faisait beaucoup de pressing, on jouait très haut quasiment tout le match. Là, il va falloir probablement être plus mesuré par moment car c’est très énergivore et on s’expose plus sachant qu’il y a plus de qualités en face. On a un groupe plus jeune que celui de l’an dernier, moins expérimenté, on ne l’était déjà pas beaucoup mais là encore moins dans un niveau supérieur. Il faut en être conscient. On essaiera de construire les matchs un peu plus dans la durée. Ce sera un élément important.


dsc05117_copie.jpg


Cette saison sera-t-elle davantage révélatrice des talents de demain ?
C’est ce que l’on dit souvent. Quand les joueurs arrivent à s’exprimer en N2, on se dit qu’il y a plus de garanties quant au fait qu’ils puissent accéder au haut niveau. Il faut faire attention à ne pas mettre trop vite des garçons dans un championnat qui n’est pas le leur. C’est l’interrogation que l’on peut avoir. On va faire jouer des 2005 notamment. Certains sont déjà chez les pros mais d’autres sont encore en construction, ils ont besoin de plus de temps. Ça peut être révélateur mais il faut aussi être patient avec eux.

Ce sera quoi qu’il arrive intéressant à suivre…
Pour les spectateurs oui et pour nous aussi. Ça va développer plein de choses, pour les garçons et pour le staff. On s’attend à une saison riche. On espère la vivre au mieux en essayant de gagner quelques matchs et d’être toujours dans la lutte pour le maintien le plus longtemps possible, pour que notre saison ait un peu de piquant. On espère s’accrocher le plus longtemps possible et pourquoi pas se maintenir.

Quel bilan fais-tu de la préparation d’avant-saison ?
On a perdu contre Nantes mais c’était très mélangé, on a terminé troisième au tournoi de Ploufragan, on a perdu contre une belle équipe de Saint-Malo et on a fait match nul contre Saint-Lô. C’est assez révélateur de ce que l’on est actuellement. On a une équipe de possession, on a le ballon en général, on est plutôt cohérent dans son utilisation mais on a du mal à être pragmatique derrière. On fait de grossières erreurs, très juvéniles et puis devant on a du mal à attaquer la dernière ligne. Il faut capitaliser la possession par des occasions et des buts.  

Quel est le potentiel de ton équipe ?
C’est un groupe en construction. La seule chose différente par rapport à l’an dernier, c’est le niveau dans lequel ils vont se retrouver. Très peu de joueurs ont joué en N3 la saison dernière. Ils vont devoir très vite se mettre au niveau, à surperformer pour exister.
 

« Ce sera la rencontre de la thèse et de l’antithèse. »


L’AS Poissy comme premier adversaire, qu’en dis-tu ?
C’est une équipe très athlétique, très engagée dans la dualité. Ils sont puissants, ils ont des jambes. C’est une équipe qui a beaucoup d’expérience dans ce championnat. C’est un peu tout ce que l’on n’est pas de notre côté. Ce sera la rencontre de la thèse et de l’antithèse. Ce sont deux footballs différents. C’est un rapport de force qu’il va falloir gagner. On sait que l’on est capable de s’opposer, il faut voir sur la durée d’un match.

 

dsc05117_copie.jpg


Pour suivre le match en direct samedi

 

Dans la même catégorie

Academie

Activités aux Champs Libres, résumés des matchs du week-end... toutes les news de notre académie sont à retrouver ici 

27 sep 2022 18:43
Academie
21 sep 2022 14:55