Vous êtes ici

SRFC / ASSE : les photos
Équipe pro

Précieux succès des Rennais

13 sep 2009 17:00
Le Stade Rennais F.C. s'impose logiquement sur sa pelouse 1 but à 0. Les Stéphanois, bien regroupés ont su retarder l'échéance jusqu'à la 68e minute. Mais les Rennais, patients et variant à merveille leur jeu ont réussi à prendre l'avantage grâce à Sylvain Marveaux, élu joueur du match.

Le Bro Gozh ma Zadou entonné pour la première fois avant la rencontre a porté chance aux « Rouge et Noir »  face aux Verts de Saint-Etienne. Une victoire logique au regard de la belle prestation des joueurs de Frédéric Antonetti dominateur sur l'ensemble de la partie. Les Bretons réalisent une belle opération au classement puisqu'ils prennent la 6e place.

En début de rencontre, les Stéphanois laissent peu d'espaces aux « Rouge et Noir » mais se montrent les premiers dangereux dans le jeu. Après un mauvais dégagement de la défense rennaise, Matuidi un peu excentré décoche une frappe dans la surface de réparation. Nicolas Douchez est masqué mais parvient à détourner en corner.
La réaction rennaise ne se fait pas attendre. 19e minute, joli mouvement entre Jérôme Leroy et Fabien Lemoine. Ce dernier à l'entrée de la surface frappe au but. La balle est contrée, Sylvain Marveaux en profite mais la défense verte se dégage.

Saint-Etienne est bien en place défensivement et utilise les ballons en profondeur vers les deux attaquants Sanogo et la nouvelle recrue Bergessio, pour porter l'estoquade mais les Bretons vigilants parviennent à mettre petit à petit plus de vitesse et à se montrer dangereux sur des frappes lointaines comme celle de Fabien Lemoine à la 24e minute : après une belle interception de Romain Danzé, Fabien Lemoine hérite du ballon et tente sa chance des 25 mètres. Janot, vigilant boxe le cuir.

Le Stade Rennais F.C. insiste mais rien ne change avant la pause. Les Verts tiennent bon.


En seconde période, Alexander Tettey, touché au tibia cède sa place. Junichi Inamoto rentre en jeu. Les Rennais sont toujours dominateurs et utilisent le jeu en profondeur, le jeu aérien ou les côtés pour déverrouiller le cadenas vert notamment. Mais les deux géants Bayal et Ndaw dans l'axe se montrent intraitables.

Parade exceptionnel de Janot...
53e minute, la rencontre vire de plus en plus à « l'attaque défense ». Suite à un superbe changement de jeu de Jérôme Leroy. Bangoura parvient à reprendre un centre au deuxième poteau de Leroy. L'ailier rennais cadre à bout portant mais Janot réalise l'exploit en détournant d'un gant la frappe du Guinéen.

...dans un très grand soir !
Le portier stéphanois a sorti le grand jeu face à Bangoura et réalise un arrêt incroyable à la 60e minute. Jérôme Leroy, encore une fois à la manoeuvre adresse un centre au premier poteau. Moussa Sow place une tête puissante. Janot se détend et d'un geste incroyable détourne le cuir !

Le public rennais croit alors Janot imbattable mais deux minutes après son exploit, Janot cette fois-ci, ne peut que constater les dégâts suite à une nouvelle vague bretonne.
Très à son aise tout au long de la rencontre, Sylvain Marveaux hérite du ballon dans la surface de réparation. Le Breton a une possibilité de frappe mais il préfère jouer la feinte et enchaine ensuite une frappe du droit à ras de terre qui fusille Janot. Le Stade Rennais F.C. est enfin récompensé de ses efforts et mène 1 à 0 !

Stade Rennais F.C. / Saint Etienne : 1 à 0 (Sylvain Marveaux, 62e minute)

Obligé de se découvrir, Alain Perrin fait entrer Andreu pour donner du poids à son jeu offensif. Et les Verts ne sont pas loin d'y parvenir à la 78e minute. Sanogo reprend de la tête un centre venu de la gauche. Douchez est battu mais heureusement il est suppléé par la barre...

Cette alerte oblige les Rennais à redoubler de vigilance. Moussa Sow, entré à la place d'Asamoah Gyan à la 57e minute de la partie, est l'auteur d'une belle frappe des 25 mètres puis à la 88e minute est tout proche d'assurer définitivement le succès breton.Mais l'unique but d'avance suffit aux Rennais pour s'imposer et prendre les 3 points. Cette victoire place les joueurs de Frédéric Antonetti à la 6e place. Ils restent également invaincus après cinq journées.

Dans la même catégorie